October 09, 2013

MGMT @ l’Olympia, Paris


Five! Four! Three! Two! One!

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH!!!!

They made the whole Olympia crowd count down and scream ; they made us dance and made us cry. On Tuesday October 8th 2013, MGMT was playing in Paris, France, as part of their European tour.



Although this concert was supposed to be an occasion to perform their new eponymous album, the band chose to play songs from all of their discography, and therefore had more freedom to navigate between their all-time hits and songs that may be less familiar to the french audience. And by 'navigate', I also mean they created little interludes in between songs, that made me feel like I was invited to an amazing jam session (more specifically the outro of I Found A Whistle , a pure musical gem ; and a huge jam during the encore, the well-named Paris Freak-Out) !



Yes, MGMT has matured so much in terms of stage presence… Add to this the ever-changing visuals Alejandro Crawford creates for the band’s live performances and you get the general feeling of it : an MGMT gig is kind of a transcendental experience you never really recover from. Honestly I don’t think I’ve ever seen a (french!) audience react so well. I’m still all bruised up and can’t help grinning in reminiscence...

Photos: Lou Cocody-Valentino

En français
5 ! 4 ! 3 ! 2 ! 1 ! AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH!!!!

Ils ont fait compter et crier le public de l’Olympia ; ils nous ont fait danser et pleurer. Mardi 8 Octobre 2013, MGMT passait à Paris, dans le cadre de leur tournée européenne.

Bien que ce concert était évidemment censé être une occasion de jouer en live les titres de leur nouvel album éponyme, le groupe a fait le choix d’une setlist regroupant des titres de leurs trois albums (Oracular Spectacular, Congratulations, et MGMT), ce qui leur a permis de naviguer entre leurs hits interplanétaires et des sons parfois moins familiers aux petites oreilles françaises. Par « naviguer », je veux aussi dire qu’ils ont travaillé de petites transitions entre chaque titre, nous donnant l’impression d’être les spectateurs privilégiés d’une de leurs jam session (plus spécifiquement l’outro de I Found A Whistle, une merveille musicale ; et le bien-nommé Paris Freak-Out) !

Oui, MGMT a gagné en maturité en termes de présence scénique… Ajoutez à cela les visuels interactifs qu’Alejandro Crawford crée pour leurs concerts et vous aurez compris l’idée générale : un concert d’MGMT, c’est une sorte d’expérience transcendantale dont on ne sort pas intact. Je ne crois pas avoir déjà vu un public (de surcroit français !) réagir aussi bien. Je suis couverte de bleus, et un sourire béat s’étale sur mon visage rien qu’en écrivant cet article…

No comments:

Post a Comment